Le Festival Culturel National de Poésie Féminine à Constantine 2024

Le Festival Culturel National de Poésie Féminine à Constantine continue de consolider la culture et la créativité, et dédie sa session à la Palestine et à la poésie de résistance. Cette édition poursuit le renforcement de la culture et de la créativité, comme toutes les sessions sérieuses précédentes, à travers tout ce qui a été présenté de textes poétiques, de création culturelle, et de conférences académiques traitant de la création féminine arabe. J’étais très heureuse, car ce festival a gardé sa valeur et son éclat, et est devenu un point de référence pour la poétesse algérienne, qui aspire toujours au plus beau et au plus profond. Nous ne pouvons pas ne pas parler de l’organisation impeccable, de l’élégance dans la communication, et du choix éclairé des textes que nous avons suivis, de la qualité des conférences présentées, et de la qualité de toutes les performances qui se sont succédé sur scène. Tout cela parce que l’architecte et conservatrice du festival, Madame Amira, est une administratrice expérimentée et une personne distinguée, possédant sa touche culturelle sérieuse, et elle a bien choisi son équipe sérieuse : Madame Souhila et Madame Sanaa avec le reste du comité d’organisation. Je félicite toutes les poétesses participant à cette session, une par une, et les embrasse d’une étreinte d’amour. Et j’envoie mes salutations à toutes les amies et amis que j’ai rencontrés cette fois. Ce qui m’a rendue encore plus heureuse, c’est la sortie de la poétesse Aïcha Jalab de l’hôpital, et sa présence parmi nous. Félicitations à la Direction de la Culture de Constantine pour le succès de cet événement important, et félicitations à la noble Constantine pour toute cette beauté qu’elle a revêtue ces jours-ci. Et félicitations à la conservatrice du festival, Madame Amira, pour les fruits de ses efforts colossaux. Les prochaines sessions, si Dieu le veut, verront la présence d’une autre constellation de poétesses.

Rawiya Yahiaoui